Démarche

Qu’ils soient comédien, musicien, clown, danseur, peintre, metteur en scène, organisateur de festivals, responsable d’une association…
artiste ou non, ceux qui font appel à nous sont portés par une passion, par une parole ou une histoire qu’ils souhaitent mettre en valeur et communiquer.
Cette passion, nous la faisons nôtre.

Au commencement,
il y a un rêve, une intuition, un désir.
Souvent il paraît irréalisable, il n’a pas de forme.
On n’ose pas encore y croire.
C’est ce moment là que nous aimons partager avec les porteurs de rêve.
Nous les écoutons, les aidons à formuler ce qu’ils ont dans le coeur,
Avec eux, l’imagination se met en marche, 
ensemble nous commençons à voir…
…et à croire. Une alliance se scelle.

Lorsqu’une collaboration démarre,
une équipe se constitue.
Ce ne sont plus des clients, des fournisseurs,
ou des salariés qui y participent,
mais des personnes qui, à leur place,
s’investissent dans une création unique,
apportant chacune sa compétence et sa
créativité pour donner naissance à une œuvre
commune dont tous pourront être fiers.

 

 

Un projet, c’est un travail d’équipe. 
Les choix se font à plusieurs, dans une conversation où chacun apporte son intuition, sa sensibilité, ses compétences, son savoir-faire.
Ici, des personnes coresponsables s’engagent ensemble dans une création.
La qualité de vie et de travail au long des chantiers est essentielle
pour nourrir l’écoute réciproque et la confiance.

L’ajustement d’un projet se fait progressivement, dans
une relation constante entre celui qui le porte et ceux
qui sont chargés de lui donner corps. Le temps joue
son rôle. La création ne se décline pas avec la
productivité. L’équilibre, la justesse sont fragiles, il faut
parfois plusieurs essais avant de trouver la juste
mesure.

Chaque projet porte sa spécificité,
il contient une perle, que nous aurons à découvrir
et à placer dans un écrin qui la valorise.
Toute aventure engagée est un défi.

 

Le rêve se conjugue avec les contraintes du fini.
L’ajustement passe par la prise en compte
des choix éthiques et esthétiques, mais aussi des
moyens financiers, des possibilités techniques.

Notre matière première est l’émotion.

Nous avons à donner à goûter, à voir, à entendre,
toutes matières sensibles qui passent par le cœur,
et mettent en mouvement tant l’âme que le corps.
Mais il nous faut aussi travailler avec l’intelligence
pour trouver la forme juste.
Et la main prend sa place, avec tout le corps,
car notre métier est aussi un artisanat, nous en sommes fiers.

Il pèse souvent très lourd. Charger un camion,
souder, meuler, brancher des projecteurs, … notre art est concret.

demarche_1
Préparatif du